orcmsusk

Amazonie le trafic de bois menace la population indigène

first_imgAmazonie : le trafic de bois menace la population indigèneLe Brésil affirme lutter contre le trafic de bois qui sévit en Amazonie et menace la population indigène. Un risque dénoncé par l’organisation Survival International, qui s’inquiète notamment de la survie des Awa, un peuple installé dans l’État du Maranhão, au nord de la région Nord-Est du pays.L’exploitation forestière illégale et l’installation des colons représente une réelle menace pour les peuples indigènes d’Amazonie. Une situation dénoncée par l’association Survival, qui tente de venir en aide à ces populations, et contre laquelle les autorités brésiliennes affirment lutter “avec détermination”, pour préserver, notamment, le peuple Awa, installé dans l’Etat du Maranhão, au Nord-Est du pays.Alors qu’une récente étude menée par l’Institut brésilien du développement révèle qu’il existe un bûcheron, un éleveur, ou un côlon clandestin pour chaque Awa vivant dans la forêt amazonienne, la ministre des Droits de l’homme Maria do Rosario a déclaré devant la presse que cette lutte était “une tâche qui doit être accomplie avec la plus grande détermination par l’Etat brésilien”. “Nous travaillons avec beaucoup de force et de détermination” a-t-elle encore assuré citée par l’AFP. Néanmoins, Survival évoque aujourd’hui un véritable “génocide” et affirme que les Awas “sont en voie de disparition”. 360 chasseurs-cueilleurs nomades ont été formellement recensés, et ils ne seraient qu’une centaine d’autres à vivre de façon isolée. Le ministère des Droits de l’Homme a indiqué que La Fondation nationale de l’indien (Funai) menait “des opérations de surveillance dans les terres indigènes qui sont des terres traditionnellement occupées par les Awas. Il existe des opérations conjointes avec la police pour défendre les droits de ces peuples”, a-t-il assuré tandis que Survival mise sur la notoriété de l’acteur Colin Firth pour alerter l’opinion publique. Le comédien britannique a en effet accepté de prêter son image à une campagne de sensibilisation à la cause de ce peuple, “la tribu la plus menacée de la Terre” selon l’association.À lire aussiMaladie de Charcot : symptômes, causes, traitement, où en est on ?Une grande partie des Awa n’a jamais eu aucun contact avec des non-indiens avant l’année 1999. Et ce peuple est loin d’être le seul à vivre sous la menace des étrangers, de leur hostilité, comme des maladies qu’ils apportent et contre lesquelles les indigènes ne sont pas immunisés. 77 tribus ainsi isolées existent en Amazonie selon Survival. Pour en savoir plus sur la tribu la plus menacée du monde, rendez-vous sur le site de Survival :http://www.survivalfrance.org/ (lien non disponible)Le 23 mai 2012 à 09:37 • Maxime Lambertlast_img

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *